À Bagnols-sur-Cèze, environ 150 personnes ont manifesté pour “un sursaut démocratique et social”

À Bagnols-sur-Cèze, environ 150 personnes ont manifesté pour "un sursaut démocratique et social"

Des représentants syndicaux et des citoyens inquiets se sont retrouvés autour du monument aux morts de Bagnols. C. C. – Midi Libre

L’intersyndicale du Gard rhodanien avait appelé à se rassembler ce jeudi à 18 h, autour du monument aux morts.

À l’appel de l’intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaires), environ 150 personnes (parmi lesquelles la candidate aux législatives pour le Nouveau Front populaire Sabine Oromi et son remplaçant Vincent Poutier) se sont retrouvées ce jeudi, à 18 h, autour du monument aux morts pour appeler à "un sursaut démocratique et social. À défaut, l’extrême droite arrivera au pouvoir". Parmi les manifestants, Léa, une jeune dame, présente parce qu’"on ne veut pas les fachos au pouvoir". Jean-Luc, lui, rappelle que sa mère a vécu l’exode, "je suis là par conviction".
Corinne Place, enseignante et représentante FSU, explique : "Je suis très inquiète pour l’avenir de notre pays. C’est important de se mobiliser, de voter contre le RN, et pour des valeurs progressistes, que sont celles du respect des personnes, de la diversité, de l’égalité homme-femme. Macron a chassé sur les terres de l’extrême droite". Les représentants des syndicats fustigent sept ans de "lois antisociales", un président qui a amené à " la colère, à la désespérance".

Craintes pour les libertés globales et syndicales

Patrick Lescure (CGT) rappelle que pour la réforme des retraites, la loi n’a pas été votée, mais est passée en force (49.3), "alors qu’il y a de l’argent, et qu’il n’y a jamais autant eu de millionnaires, de dividendes reversées aux actionnaires du CAC 40". Quant à Marta Nicolas, pour Solidaires, elle craint fortement pour les "libertés globales et syndicales. Le RN ne va rien faire pour le peuple. Ils vont privatiser". "Partout où ils ont le pouvoir, les lois votées sont régressives, ils attaquent frontalement les droits des syndicats et des salariés" complète Patrick Lescure. "Quels que soient les résultats des élections, on sera toujours là pour défendre les salariés", a martelé Louise Moulas (FO). L’intersyndicale a également rappelé que les députés RN avaient voté contre l’augmentation du Smic.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)