Agression de Samara à Montpellier : ce que révèlent les résultats de l’enquête administrative dévoilés ce mardi

Agression de Samara à Montpellier : ce que révèlent les résultats de l'enquête administrative dévoilés ce mardi

Le 2 avril, Samara avait été rouée de coups devant le collège Arthur-Rimbaud à Montpellier. MAXPPP – JEAN MICHEL MART

Le collège où était scolarisée Samara, une adolescente de 13 ans violemment agressée début avril par d'autres élèves, n'a pas fait preuve de négligence, a déclaré mardi 30 avril Nicole Belloubet, la ministre de l'Education, rapportant les conclusions d'une enquête administrative.

"Au vu des éléments qui étaient portés à leur connaissance, les équipes éducatives ont fait ce qu'elles pouvaient faire", a dit Mme Belloubet sur France Inter. "L'enquête administrative n'a pas relevé de négligence."

Samara a été agressée le 2 avril devant son collège de Montpellier par plusieurs élèves. L'agression a été violente au point de la plonger dans le coma pendant plus d'une journée. Sa mère a mis en cause le manque de réactivité du collège, provoquant la colère et une grève des enseignants qui se jugeaient par ailleurs insuffisamment soutenus par la ministre.

"Un drame pour nous tous"

Mme Belloubet avait dit attendre les résultats de l'enquête diligentée par son ministère. Elle s'est finalement rangée mardi à l'idée que le collège Arthur-Rimbaud n'a pas failli.

"Il y a eu un suivi de l'élève, elle a été entendue plusieurs fois par les équipes éducatives avant le drame qui s'est produit", a énuméré la ministre.

Regrettant "un drame pour nous tous", elle a soutenu l'exclusion pure et simple des élèves incriminés dans l'agression, plusieurs d'entre eux ayant par ailleurs été mis en examen par la justice.

Quant au contexte de l'agression, elle a réitéré que l'enquête avait mis en avant le rôle des réseaux sociaux, via des comptes dit "fisha" qui visent à exposer de jeunes filles via des images dégradantes.

Interrogée sur un aspect religieux, mis en avant par la famille de Samara, la ministre l'a relativisé sans l'exclure. "Il y a certainement un contexte communautaire mais (…) celui-ci s'est sans doute trouvé accentué par les images qui ont été véhiculées sur ce compte 'fisha'", a avancé Mme Belloubet.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)