Avec une roussataïo dans la Cèze, l’esprit de la Camargue a investi Bagnols-sur-Cèze

Avec une roussataïo dans la Cèze, l’esprit de la Camargue a investi Bagnols-sur-Cèze

La famille Chardon de la manade Chardon de Roquemaure a mené la gaze dans la Cèze et l’abrivado, des moments spectaculaires. C. C. – Midi Libre

Avec une roussataïo dans la Cèze, l’esprit de la Camargue a investi Bagnols-sur-Cèze

Au galop chemin de Sainte-Marie ! C. C. – Midi Libre

Avec une roussataïo dans la Cèze, l’esprit de la Camargue a investi Bagnols-sur-Cèze

Des attrapaïres venus de Saint-Paulet-de-Caisson, Montélimar et Orange n’ont pas démérité. C. C. – Midi Libre

Ce samedi, c'était le premier jour de la Fiesta bagnolaise  au parc Rimbaud. Animations et toro piscine ce dimanche. 

Ce samedi, l’esprit de la Camargue a investi Bagnols-sur-Cèze grâce au club taurin Lou Gabian, à la municipalité et à la manade des Chardons, basée à Roquemaure. Cela faisait trente ans que cela n’était pas arrivé, le public a pu admirer une roussataïo dans la Cèze, du côté du parc Rimbaud où se déroulait toute la journée la Fiesta bagnolaise. Quinze cavaliers ont mené une trentaine de juments avec leurs poulains dans la rivière devant un public conquis. "C’est beau !" Plus tard dans la matinée, les gardians ont défilé… C’était l’heure de l’abrivado, avenue de Lattre-de-Tassigny et chemin de Sainte-Marie, en musique avec la peña Mistral. Des attrapaïres venus de Montélimar, Orange, Saint-Paulet-de-Caisson ou Orsan sont allés au contact des taureaux et chevaux de Camargue élevés à Roquemaure par Philippe Chardon et ses deux fils Louis et Stéphane. Une famille qui a pour passion les chevaux de Camargue. Philippe a créé l’élevage voilà vingt-cinq ans. "C’est une histoire de famille, explique-t-il. Ma mère était une arrière-petite-cousine du marquis de Baroncelli.J’ai toujours voulu des chevaux de Camargue." La gaze "s’est très bien passée, se réjouit-il. C’est toujours difficile". Il s’agit "d’avoir des chevaux bien expérimentés, complète Stéphane. Avec nos montures, on doit pouvoir passer partout.Pour ce faire, l’entraînement est quotidien et à l’année". "C’est fort ce que l’on partage avec le cheval, témoigne Lucie, une des cavalières. Elle a commencé l’équitation à 4 ans. C’est magnifique de découvrir des lieux et des gens." 

La fête continue 

Gilles, Bagnolais depuis 1956, est heureux de ce retour des traditions dans sa ville de cœur. Il est passionné de manades et de taureaux. "On essaie de faire de plus en plus chaque année, indique le président du club taurin Lou Gabian, Alexandre Gilles. L’an dernier, c’était la première fois que l’on participait à la Fiesta. Il y avait eu une abrivado et une bandido. Cette année, il y a eu la gase en plus."  Le club taurin donne rendez-vous à la fête votive. Quant à la fête, elle s’est poursuivie au parc Rimbaud, où les chevaux ont été admirés. Une vingtaine de bénévoles du comité des fêtes ont œuvré pour offrir le plein d’animations et gérer la restauration. La Fiesta bagnolaise continue ce dimanche.
 

Au programme ce dimanche au parc Rimbaud

Le Comité des fêtes poursuit son engagement bénévole auprès de la population, ce dimanche 7 juillet pour la suite de la Fiesta bagnolaise, toute la journée au parc Arthur-Rimbaud, avec des stands de maquillage, des loisirs créatifs, une pêche aux canards et des structures gonflables pour les enfants. À 12 h, paella, buvette, snack. À 11 h et 16 h, toro piscine. Réservations paella au 06 12 79 07 88.

Je m’abonne pour lire la suite

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)