Couleurs, collages et recup, la mini-rétrospective d’Hélène Arnal au Musée d’art brut de Montpellier

Couleurs, collages et recup, la mini-rétrospective d’Hélène Arnal au Musée d’art brut de Montpellier

Une multitude de personnages pour l’exposition d’Hélène Arnal au musée d’Art brut. – V.P.

Couleurs, collages et recup, la mini-rétrospective d’Hélène Arnal au Musée d’art brut de Montpellier

VAGABOND DES MERS_bas relief 100×83- Hélène Arnal

Hélène Arnal expose des œuvres (sculptures, peintures en bas-relief et collages) couvrant trois décennies au musée d’Art brut jusqu’à la fin du mois d’avril. Une mini-rétrospective mettant en avant les liens de l’artiste de Lansargues avec la culture languedocienne et camarguaise.

Ce qui frappe quand on met un pied dans la salle d’exposition temporaire du musée d’art brut qui met en avant le travail d’Hélène Arnal : c’est l’abondance. Ce sont près de 35 œuvres de l’artiste lansarguoise qui sont exposées encore jusqu’à la fin du mois d’avril. À écouter le maître des lieux, Patrick Michel, il n’a pas été simple de choisir les œuvres qui figurent dans son musée. Hélène Arnal est prolifique. Sa maison de Lansargues n’est plus assez grande pour contenir sa production. À tel point qu’elle a dû louer un local à Lunel pour faire de la place.

Sculptures, peintures en bas-relief et collages

Couleurs, collages et recup, la mini-rétrospective d’Hélène Arnal au Musée d’art brut de Montpellier

Le choix a été fait de montrer toute la diversité des approches de l’artiste en accrochant des sculptures, peintures en bas-relief et collages conçues entre 1990 et 2022. Hétérogénéité et couleurs dominent la trame d’un travail s’articulant autour de la récupération. Il y a le carton qui forme l’ossature de bon nombre de sculptures. Elle le peint, y colle toutes sortes de petits objets récupérés parfois dans des décharges ou encore coud des morceaux de tissu épars. Certaines œuvres, comme Sainte Sara, clin d’œil évident à la sainte vénérée par la communauté des Gitans aux Saintes-Maries-de-la-Mer, sont marquées par la surcharge de couleurs et de motifs.

"Fan de chichourle"

Couleurs, collages et recup, la mini-rétrospective d’Hélène Arnal au Musée d’art brut de Montpellier

Ce n’est pas le seul lien de l’œuvre d’Hélène Arnal avec la culture languedocienne ou camarguaise. L’artiste a également conçu de nombreux Matador qui sont les grandes pièces de l’exposition. Avec leurs visages souvent allongés limites cubistes, leurs longues jambes et leurs couleurs vives et variées, ils sont moins les maîtres des arènes que des personnages évadés d’un univers fantasque. Leurs grosses mains surprennent un visiteur qui trouve "le jeu de proportion amusant". L’inspiration tirée de la culture régionale se retrouve jusque dans les titres des œuvres avec un "fan de chichourle" que les non Languedociens auront peut-être un peu de mal à interpréter.

Moins de grands formats

Ces dernières années, Hélène Arnal a laissé de côté les grands formats et les personnages humains pour des sculptures plus petites offrant des animaux fantasmagoriques. Ici, un éléphant habillé d’une tenue bariolée. Là, une licorne cavalant, ou une femme chevauchant une tortue hybride bleue, qui pourrait être un "pokémon" nous confie un visiteur. On en doute. Mais pourquoi pas. Il faut aussi évoquer les petits tableaux et reliquaires qui composent cette exposition. Ils ont l’avantage de prendre moins de place dans l’atelier saturé et offrent également un condensé du geste artistique d’Hélène Arnal en mêlant couleurs, assemblages, collages et accumulation pour épouser l’extravagance du "bricolage poétique des matériaux du quotidien".

Jusqu’au 30 avril, du mercredi au dimanche, de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h. Musée d’art brut, 1 rue Beau Séjour, Montpellier. Tarif plein : 8 €.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)