Cratère Surfaces, à Alès : le décollage réussi d’un festival des arts de rue devenu incontournable

Cratère Surfaces, à Alès : le décollage réussi d’un festival des arts de rue devenu incontournable

C’est parti pour les 25 ans du festival Cratère Surfaces, à Alès ! MIDI LIBRE – ALEXIS BETHUNE

Cratère Surfaces, à Alès : le décollage réussi d’un festival des arts de rue devenu incontournable

C’est parti pour les 25 ans du festival Cratère Surfaces, à Alès ! MIDI LIBRE – ALEXIS BETHUNE

Cratère Surfaces, à Alès : le décollage réussi d’un festival des arts de rue devenu incontournable

C’est parti pour les 25 ans du festival Cratère Surfaces, à Alès ! MIDI LIBRE – ALEXIS BETHUNE

Cratère Surfaces, à Alès : le décollage réussi d’un festival des arts de rue devenu incontournable

C’est parti pour les 25 ans du festival Cratère Surfaces, à Alès ! MIDI LIBRE – ALEXIS BETHUNE

Le public ne manque pas, ce jeudi 4 juillet, le premier soir de spectacles proposés dans le centre de la capitale des Cévennes.

Du monde. Même beaucoup de monde ! Il est 19 h 20, ce jeudi 4 juillet, sur le parvis du Cratère, au cœur d’Alès. Après que Gérald Rigaud, le crieur public du quartier lyonnais de la Croix-Rousse, a lancé le festival Cratère Surfaces, le public n’a d’yeux que pour les Queen-A-Man, qui rendent un bel hommage scénique et musical à Freddie Mercury. Les premiers rangs sont assis par terre ; la majorité de l’assistance est debout ; d’aucuns grimpent sur des chaises pour suivre le spectacle ; deux personnes sont même accrochées aux grilles des fenêtres du tribunal. Le succès est bel et bien là. L’équipe de majorettes masculines entraîne les spectateurs dans un clapping rythmé sur le tube "We will rock you"…

Olivier Lataste : "Je suis contentÇa part bien…"

Olivier Lataste, le directeur du Cratère, a le sourire en ce premier des trois soirs de festival. "Y a du monde ! Je suis content. Ça part bien…", déclare-t-il après avoir fait un petit tour dans le centre-ville et observé des festivaliers en train de préparer leur soirée de lancement de Cratère Surfaces. Il indique alors qu’en ce premier jour, ils ont la possibilité d’assister à quatre spectacles…

Le pique-nique est "un rituel"

Dans le même temps, sur le boulevard Louis-Blanc, bien des tables sont déjà investies par des convives, venus avec de quoi se sustenter ou passés par l’un des food-trucks en place. Là aussi, Olivier Lataste se régale : "Ça valide le rituel du pique-nique du jeudi. C’est un moment de convivialité !" Alors qu’il parle, Gérald Rigaud passe en coup de vent. À 22 heures, il doit lire les messages que les Alésiens lui ont laissés et il se félicite de voir sa boîte "bien remplie". Ce crieur public, tout le monde est appelé à le revoir. Normal, puisque comme le dit le directeur du Cratère, il est "le maître de cérémonie des 25 ans du festival".

Programme complet et informations sur www.cratere-surfaces.com.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)