Football : “Aujourd’hui plus que jamais, allez Nîmes !”, supporters et politiques au soutien des Crocos

Football : "Aujourd’hui plus que jamais, allez Nîmes !", supporters et politiques au soutien des Crocos

Dans les tribunes, 1 170 personnes étaient présentes contre Marignane aux Antonins, dont la capacité dépasse les 8 000 places… Midi Libre – ALEXIS BETHUNE

Au lendemain de l’annonce du changement d’entraîneur à la tête de l’équipe première de Nîmes Olympique, les réactions sont assez unanimes : pourvu qu’un électrochoc permette d’arracher le maintien.

"La conférence de presse de vendredi soir de Frédéric Bompard en disait long sur le contexte au sein de son groupe… On peut toujours se poser la question de savoir s’il fallait changer d’entraîneur avant ou maintenant, mais il est clair qu’il y a un effet d’électrochoc qui est recherché et qu’une victoire est attendue dès vendredi, face à Versailles." Le constat fait par Nicolas Rainville, adjoint aux Sport de la Ville de Nîmes et ancien arbitre professionnel de football, est peu ou prou partagé par l’ensemble des supporters de Nîmes Olympique : au-delà de toutes les difficultés que rencontre le club, le maintien en National est désormais une priorité.

"Il va falloir que chacun se regarde dans la glace"

"On espère un électrochoc, confirme Corentin Carpentier, à la tête du collectif Sauvons le Nîmes Olympique. Nous, on salue aussi le fait que Rani Assaf se soit rappelé des bonnes formules en se tournant vers le centre de formation, en nommant Adil Hermach, un gars du cru en qui on a confiance." Un gars du cru, "qui a l’ADN du club, qui sait tout l’amour qu’ont les Nîmois pour Nîmes Olympique, poursuit Nicolas Rainville. Je lui ai apporté mon soutien dès son premier discours et celui qu’il a fait ce mardi matin montrait combien il s’appuyait sur les valeurs du club."

Pour autant, l’ancien homme en noir sait que cela ne suffira pas : "Après, il y aura seize joueurs qui auront la réponse dans leurs pieds vendredi. Il va falloir que chacun se regarde dans la glace, en se rappelant qu’il fait le plus beau métier du monde et qu’il doit tout donner sur le terrain pour les six derniers matches, finir avec des crampes et complètement vidé."

"On appelle le public à aller au stade"

Mais Corentin Carpentier tient aussi à marteler le rôle des supporters dans cette opération survie : "Nous aimerions que les 12 000 abonnés d’il y a quelques saisons se fassent entendre aux Antonins", ajoutant que "si Nîmes descend, les projets de reprise vont capoter. On appelle le public à aller au stade pour encourager les joueurs et sauver Nîmes Olympique. Il est hors de question de laisser mourir le club dans l’indifférence générale !"

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)