“Je devais jouer un accouchement” : Anne Hathaway raconte sa fausse couche alors qu’elle interprétait une femme enceinte

L’actrice Anne Hathaway a confié avoir fait une fausse couche en 2015 dans une interview le 26 mars 2024. Lors de la terrible période qui a suivi, elle a interprété une femme enceinte au théâtre et a dû tous les soirs jouer un accouchement.

"C’était trop difficile de le garder". L’actrice oscarisée Anne Hathaway s’est confiée dans Vanity Fair sur ses difficultés à avoir un enfant, à une période lors de laquelle elle interprétait, de surcroît, une femme enceinte.

Une épreuve difficile

Alors qu’elle venait de faire une fausse couche en 2015, la star aujourd’hui âgée de 41 ans a dû jouer un accouchement tous les soirs, au théâtre : "Je jouais une pièce de théâtre et je devais accoucher sur scène tous les soirs".

L’actrice avait déjà évoqué ses difficultés à avoir un enfant quand elle avait annoncé la naissance de sa fille : "Compte tenu de la douleur que j’ai ressentie en essayant de tomber enceinte, il aurait semblé fallacieux de publier quelque chose d’aussi joyeux quand je sais que l’histoire est beaucoup plus nuancée que cela pour tout le monde."

Elle ajoute qu’il n’y "a pas à avoir honte" d’une fausse couche, et ce même s’il s’agit d’une épreuve "statistiquement tout à fait normale". "Je me suis demandé : où sont ces informations ? Pourquoi nous sentons-nous si inutilement isolés ? C’est là que nous subissons les dégâts. J’ai donc décidé d’en parler."

200 000 fausses couches par an en France

L’actrice oscarisée pour sa prestation dans "Les misérables" veut faire de ses prises de parole sur sa fausse couche une occasion d’informer sur un phénomène très répandu, mais tragique pour les femmes qui le traversent.

A lire aussi : Fausses couches répétées : le CHU de Nîmes est à la pointe

En France, 200 000 personnes en font chaque année, estime Le Monde. Il s’agit plus précisément de la perte d’un fœtus lors des 22 premières semaines d’aménorrhée.

Mal comprises, sous-estimées… les fausses couches n’en demeurent pas moins traumatisantes pour les femmes qui, quand elles désirent avoir un enfant, vivent la perte du bébé qu’elles imaginaient naître comme un drame. On estime qu’une femme sur dix risque de subir une fausse couche au cours de sa vie.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)