“Je suis dégoûté” : le rappeur P. Diddy réagit à la diffusion d’une vidéo le montrant très violent envers son ex-compagne Cassie

"Je suis dégoûté" : le rappeur P. Diddy réagit à la diffusion d’une vidéo le montrant très violent envers son ex-compagne Cassie

La chanteuse Cassie accuse P. Diddy d’un viol en 2018 et de “comportement violent” et “déviant” durant une décennie. ILLUSTRATION MAXPPP

Le rappeur américain Sean Combs alias P. Diddy s’est excusé sur son compte Instagram après la publication par CNN d’images de vidéosurveillance tournées en 2016 sur lesquelles on le voit frapper à plusieurs reprises son ex-compagne, la chanteuse Cassie.

"Mon comportement sur cette vidéo est inexcusable […] Je suis vraiment désolée". Dans une vidéo publiée sur son compte Instagram ce dimanche 19 mai, le rappeur Sean Combs, aussi connu sous le nom de P. Diddy, apparaît la mine défaite pour présenter ses excuses suite à la diffusion d’images de vidéosurveillances sur lesquelles il se montre particulièrement violent avec son ex-compagne, la chanteuse Cassie.

P. Diddy affirme être "dégoûté" par son comportement "inexcusable". "C’est si difficile de réfléchir aux moments les plus sombres de sa vie. Parfois, il faut le faire. J’étais paumé. J’ai touché le fond, mais je n’ai pas d’excuses […] J’étais dégoûté quand je l’ai fait, je suis dégoûté maintenant", explique-t-il en référence à ces images de vidéosurveillance datant de mars 2016.

Il assure aussi avoir suivi une thérapie et une cure de désintoxication et s’être engagé à "devenir un homme meilleur chaque jour".

Visé par plusieurs accusations

Le rappeur et producteur de 54 ans a été rattrapé depuis 2023 par plusieurs accusations de viols, d’exploitations sexuelles et de violences physiques et psychologiques.

Parmi elles figure une plainte au civil déposée à New York en novembre par Cassie qui accusait son ex-compagnon d’un viol en 2018 et de "comportement violent" et "déviant" durant une décennie, comme des relations sexuelles forcées avec des hommes prostitués. L’affaire a finalement été réglée "à l’amiable" selon un accord confidentiel.

Fin mars dernier, au moins deux propriétés du rappeur américain à Los Angeles et à Miami ont été perquisitionnées lors d’une spectaculaire descente des autorités américaines dans le cadre d’une enquête fédérale portant sur des soupçons de trafic sexuel.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)