Jeu provençal : à Briançon, des triplettes gardoises très loin des sommets

Jeu provençal : à Briançon, des triplettes gardoises très loin des sommets

Patrick Forner, Virgil Rascalon et Bruno Boisset (Boule di Liouns de Clarensac) ont été battus en 32e de finale. Midi Libre

Les quatre équipes du Gard en lice au championnat de France triplette de jeu provençal, du 5 au 7 juillet à Briançon, n’ont guère brillé.

Plus d’équipe gardoise en lice au terme de la première journée du championnat de France de jeu provençal, c’est (hélas) historique pour la discipline la plus grosse pourvoyeuse de maillots tricolores du département.

Du mal à apprivoiser les terrains

À Briançon, du 5 au 7 juillet, les Gardois ont été très loin des sommets. Ils ont souvent eu du mal à apprivoiser les terrains et à “envoyer” les boules.

Les champions du Gard Élie, Hervé et Olivier Bonzi ont chuté en barrage de leur série contre Quesnot-Fauquet-Bouillie (Calvados). À 6 partout, les Uchaudois de la Boule Joyeuse la Fanny ont encaissé 5 points sur un carreau adverse. Râlant.

Les vice-champions du Gard Serge Durand, Albert Julli et Vincent Vailhen (Boule Forum les Angles) ont perdu leurs deux parties dans la poule 15.

Rascalon, Forner et Boisset, les plus performants, sortis en 32e de finale

Sortis de leur groupe après un barrage parfait contre Largeaud (Deux-Sèvres), Virgil Rascalon, Patrick Forner et Bruno Boisset (Boule di Liouns de Clarensac) ont disputé leur 32e de finale contre de vrais spécialistes, Lankar, Armitano et Michel (Bouches-du-Rhône), et perdu nettement 11-1.

Enfin, les récents champions d’Occitanie, Gaëtan Parella, Philippe Avellaneda et Olivier Blanc (Boule joyeuse de Beauvoisin) qui avaient hérité d’une piste de jeu particulière, avec herbes et restes de fondations en béton, ont souffert. À 7 partout, ils ont craqué en barrage contre Landi-Soeur-Pujo Pay (Ardèche), s’inclinant 11-7.

Le titre remporté par les Varois Rodriguez, Gosselin et Torres

Le titre de champions 2024 a été remporté par les Varois Fernand Rodriguez, Claude Gosselin et Martin Torres.

Je m’abonne pour lire la suite

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)