JO Paris 2024 : l’équipe de France de water-polo débute sa préparation par une victoire, avant de faire étape à Montpellier

JO Paris 2024 : l'équipe de France de water-polo débute sa préparation par une victoire, avant de faire étape à Montpellier

Les Bleus viseront un podium aux JO, cent ans après avoir récolté la médaille d’or. A Paris, déjà… MAXPPP – Dominique Touchart

Mercredi, les Bleus ont sabordé l'Australie (13-8). Après une étape en Italie, ils retrouveront la piscine d’Antigone de Montpellier, où ils affronteront samedi 29 juin le Monténégro.

L’équipe de France masculine de water-polo a bien débuté sa préparation pour les Jeux olympiques où elle ambitionne à domicile de remporter sa première médaille depuis près d’un siècle, en dominant l’Australie 13 à 8 mercredi à Nogent-sur-Marne.

Les Bleus retrouveront cet adversaire, 11e des derniers Mondiaux qu’ils ont eux terminé à une prometteuse 4e place, lors de la phase de poules du tournoi olympique, le 1er août à Saint-Denis.

La suite de leur préparation, démarrée début mai, les emmènera en Italie, dans l’Hérault, en Serbie et en Hongrie.

A lire aussi : JO Paris 2024 : France-Monténégro le 29 juin à Montpellier, avec Thomas Vernoux, le "Zidane du water-polo"

Sans leur capitaine Ugo Crousillat ni leur gardien Hugo Fontani, laissés au repos, les Bleus ont dominé un sparring-partner déjà rencontré à l’entraînement à l’Insep cette semaine.

Première sortie réussie après un mois et demi sans jouer

Mais c’était leur "première sortie depuis (les Mondiaux de) Doha", et leur "premier match officiel depuis un mois et demi" et la phase finale du championnat de France, a souligné auprès le sélectionneur Florian Bruzzo, satisfait de la "qualité du jeu" et de "l’engagement" de ses joueurs.

Mis sur orbite par une claquette d’Emil Bjorch sur un service de Romain Marion-Vernoux, puis deux buts de Mehdi Marzouki, meilleur buteur avec trois buts, les Bleus ont montré qu’ils appartenaient désormais à une autre catégorie que les Australiens.

La marge de progression est énorme

Ces derniers se sont montrés très fébriles devant le but adverse, échouant notamment 4 fois sur 5 penalties. "Un peu dans le dur" après une longue préparation physique en mai lors de laquelle ils ont beaucoup nagé et fréquenté la salle de musculation, les Bleus ne sont pas encore "au top de (leur) forme", a commenté Mehdi Merzouki.

Revue d’effectif

"On a bien commencé" mais "la marge de progression est énorme", a estimé Thomas Vernoux, qui a inscrit deux buts. Placé côté gauche, alors qu’il évolue en pointe à Marseille, la star des Bleus a "encore des réglages à faire" sur sa nouvelle position, a commenté Florian Bruzzo, "pas focalisé sur sa performance".

Pour le sélectionneur, ce match était surtout une première revue d’effectif pour sa liste finale de 13 joueurs, parmi les 20 actuellement en stage : "On teste les équilibres, on voit ce qui marche".

À la nuit tombée dans la même piscine, l’équipe de France féminine, en deçà des meilleures nations mondiales, a arraché le nul face à la Chine (13-13) après avoir longtemps été menée.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)