Le nouveau directeur adjoint de la police dans le Gard est un ancien joueur de l’Usam

Le nouveau directeur adjoint de la police dans le Gard est un ancien joueur de l’Usam

Le commissaire divisionnaire Fabien Inès (à droite sur la photo) est le nouveau directeur interdépartemental de la police du Gard. Midi Libre – C.R.

Le commissaire divisionnaire, Fabien Inès, est un Nîmois. Il est le nouveau directeur adjoint de la direction interdépartementale de la police dans le Gard.

Le commissaire divisionnaire, Fabien Inès a été officiellement installé, ce lundi, dans ses fonctions de directeur adjoint de la direction interdépartementale de la police du Gard.
Fabien Inès a été, pendant 10 ans, le patron de la criminelle à PJ à Montpellier. Il connaît donc bien la lutte contre la criminalité et la délinquance organisée et a travaillé sur les trois derniers homicides qui ont endeuillé les quartiers de Nîmes.
Sa mission sera de seconder le directeur interdépartemental, Jean-Philippe Nahon. Fabien Inès succède à la commissaire Anne Valla qui a rejoint la Corse.

Gardien de but de l’Usam

Le nouveau directeur adjoint est loin d’être un inconnu pour les Nîmois. Né à Nîmes, le futur commissaire a fait ses études à d’Alzon puis en Sports études (handball) au lycée Daudet. Fabien Inès fut le gardien de but de l’Usam entre 1997 et 2004. Aux côtés des Jérôme Chauvet et Christophe Mazel et de Benoît Chevalier son « meilleur ami » , il a pu développer « le sens du collectif ». Il a aussi joué en Espagne. Après Science-Po à Aix, Fabien Inès a réussi le concours de commissaire.
Le policier a rejoint la Sûreté départementale dans l’Essonne puis Mexico, en tant qu’attaché de la sécurité intérieure à l’ambassade de France au Mexique.

Médailles et hommage

La cérémonie qui a eu lieu, ce lundi, au commissariat de police était présidée par le préfet du Gard, Jérôme Bonet et le directeur interdépartemental de la police du Gard. Des policiers gardois ont été récompensés pour « acte de courage. »
Le préfet a aussi rendu hommage aux policiers morts pour la France ou blessés lors de leurs missions.
Jérôme Bonet a aussi rappelé que des effectifs de policiers rejoindront les sites des Jeux Olympiques. D’autres athlètes de haut niveau – policiers de profession – devraient aussi participer au J.O.

Je m’abonne pour lire la suite

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)