Le régional de l’étape, Clemente Jaume, triomphe d’une bonne novillada de Valverde et Turquay

Le régional de l’étape, Clemente Jaume, triomphe d’une bonne novillada de Valverde et Turquay

Le régional de l’étape, Clemente Jaume, triomphe d’une bonne novillada de Valverde et Turquay

Clemente Jaume a ouvert la grande porte en coupant une oreille de ses deux toros de Valverde et Turquay. Midi Libre – Stéphan Guin

Le régional de l’étape, Clemente Jaume, triomphe d’une bonne novillada de Valverde et Turquay

Clemente Jaume a ouvert la grande porte en coupant une oreille de ses deux toros de Valverde et Turquay. Midi Libre – Stéphan Guin

Le régional de l’étape, Clemente Jaume, triomphe d’une bonne novillada de Valverde et Turquay

Cid de Maria a offert les meilleures séries de la novillada. Midi Libre – Stéphan Guin

Le régional de l’étape, Clemente Jaume, triomphe d’une bonne novillada de Valverde et Turquay

Jesus Morena s’est ressenti de sa grave blessure à Madrid le 1er mai. Midi Libre – Stéphan Guin

Toros y campos a multiplié les malchances pour l’ouverture de la feria avec une météo où les précipitations se sont cumulées aux cours de la journée entre le forfait au dernier moment d’Alejandro Chicharro, la finale de Fédérale du rugby de Boujan Servian en Fédérale, la pluie qui a sévi toute la journée et les aficionados hors de la région bloqués par les élections législatives.

Pour l’ouverture de la Feria, un desafio entre les Conde de la Corte de Valverde et les Santa Coloma de Turquay était proposé devant une demi-arène face aux trois novilleros Jesus Moreno, Clemente et Cid de Maria.

Du bétail intéressant

Six novillos d’une présentation irréprochable tant en gabarit qu’armures.

Revenant dans le ruedo après sa très grave blessure de Madrid le 1er mai, Jesus Moreno a semblé ne pas être remis de son terrible coup de corne tant au niveau psychologique que physique Le novillero d’Albacete s’est montré irréprochable dans son engagement et sa volonté mais il a montré ses limites pour profiter des qualités de noblesse face à son premier novillo de Valverde et son second de Turquay qui auraient mérité d’offrir leurs oreilles. L’impression est restée identique face à son second novillo de Turquay qui aurait mérité une faena d’une autre intensité.

Le Biterrois Clemente Jaume a démontré toute sa détermination pour décrocher une oreille de son bon premier novillo de Valverde, débordant de noblesse, pour dessiner une faena sur les deux rives conclue d’une bonne épée. Face à son excellent second, marquée du fer de Turquay, le Biterrois a salué avec aplomb avanrt d’enchaîner plusieurs séries d’un beau relief sur les deux cornes conclues d’une bonne épée primée d’un trophée. Clemente Jaume a su mettre en valeur les qualités de son dernier novillo en l’accueillant avec une larga à genoux avant d’enchaîner avec de bonnes séries sur les deux rives et une épée efficace synonyme d’un nouveau trophée et une grande porte.

Quant à Cid de Maria, il a fait preuve de ton son talent en démontrait un talent avéré muleta à main mais il a hérité d’un lot le moins propice au triomphe. Son premier Turquay s’est rapidement mis sur la réserve et son second de Valverde peinait pour masquer son manque de fond et de transmission malgré ses qualités intrinsèques.

Au final, Boujan a assisté à une novillada avec quatre ou cinq toros de qualité mais les novilleros ont connu des difficultés pour mettre en lumière leurs qualités.

La fiche de la novillada

½ entrée.

Novillos de Valverdre (1, 2 et 6) et Turquay (3,4 et 5).

Jesus Moreno : applaudissements et salut après avis.

Clemente Jaume : oreille et oreille.

Cid de Maria : silence et oreille.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)