Législatives 2024 : Sabine Oromi, candidate du Front populaire pour la 3e circonscription du Gard, avec le Bagnolais Vincent Poutier comme suppléant

Législatives 2024 : Sabine Oromi, candidate du Front populaire pour la 3e circonscription du Gard, avec le Bagnolais Vincent Poutier comme suppléant

Sabine Oromi et Vincent Poutier se lancent dans la campagne des législatives pour la troisième circonscription sous les couleurs du Front populaire.

Le tandem du Front populaire sera sur le marché de Laudun-l’Ardoise ce dimanche pour marquer le début de sa campagne.

Cadre retraité de chez Orano à Marcoule et président de l’association Mosaïque en Cèze, Vincent Poutier est le suppléant de Sabine Oromi, candidate du Front populaire et professeur d’anglais investie jeudi 13 juin 2024 pour porter les couleurs du Front populaire dans la troisième circonscription du Gard. L’entité territoriale comprend les localités de Bagnols-sur-Cèze Roquemaure, Villeneuve-lès-Avignon, Aramon, Remoulins et villages alentour.

Un projet de progrès social

Ancien conseiller municipal socialiste à Bagnols-sur-Cèze, Vincent Poutier va former un tandem avec l’ex-candidate aux législatives de 2022. "Notre ambition est de tout faire pour empêcher la députée sortante du Rassemblement national de conserver son poste et de porter auprès des électrices et électeurs de la circonscription un projet de progrès social, écologique et démocratique" déclare la militante syndicaliste communiste.

Un moment historique

En 2022, son tandem avec le secrétaire de la section du Parti communiste en Gard rhodanien Elian Cellier a accouché d’un chiffre de 20,66 % de suffrages au premier tour des législatives de 2022. "Nous sommes dans un état d’esprit de lutte" déclare Sabine Oromi. Nous sommes ravis que face au danger qui pointe, les forces de gauche aient pu trouver un accord aussi rapidement. On vit un moment historique d’un basculement de la France vers une extrême droite qui semble douce, mais qui derrière défend des idées libérales et économiques assez dangereuses."

"Face au danger"

Sabine Oromi craint pour le sort "de petites gens" si le Rassemblement national arrive au pouvoir. Vincent Poutier lui se préoccupe aussi des préparatifs des élections des dimanches 30 juin et 7 juillet. La candidate du Front populaire se félicite que les gens de gauche soient passés par-dessus les animosités et les désaccords pour s’unir "face au danger". Sabine Oromi souligne ce nouvel état d’esprit qui semble habiter les gens de gauche "qui ont su ranger leurs ego".

La course à l’imprimerie

" Il y a des questions administratives qui sont extrêmes compliquées à régler. On a également des problématiques de logistique pour lesquelles il faut trouver des solutions. Avoir des délais aussi courts n’est pas bon pour faire vivre la démocratie", juge Vincent Poutier. Il y a aussi la course à l’imprimerie. Les rotatives, elles y vont, c’est une campagne express". Le duo Oromi-Poutier sera sur le marché sur le marché de Laudun dimanche 16 juin. L’ancien conseiller municipal socialiste y va de sa mise en garde."Compte tenu des délais courts qu’on a pour accomplir les démarches, il est possible que des candidats ne puissent pas participer aux opérations de votes. Ce serait de la faute du président de la République Emmanuel Macron."

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)