Législatives 2024 : sur la 5e circonscription de l’Hérault, Pierre Polard n’ira pas, Philippe Huppé candidat

Législatives 2024 : sur la 5e circonscription de l’Hérault, Pierre Polard n’ira pas, Philippe Huppé candidat

Pierre Polard : “Je ne serai pas candidat.” Midi Libre – M.A.

Législatives 2024 : sur la 5e circonscription de l’Hérault, Pierre Polard n’ira pas, Philippe Huppé candidat

Philippe Huppé : “Je porte une autre voix donc j’y vais.” Midi Libre – P.E.

Ce mardi 11 juin au matin, le maire de Capestang, Pierre Polard, qui s’était incliné face à Stéphanie Galzy (RN) en 2022, a finalement annoncé qu’il ne repartirait pas en campagne. L’ancien député Philippe Huppé, lui, officialise sa candidature.

On en sait un peu plus sur les candidats aux législatives sur la 5e circonscription de l’Hérault. Ce mardi 11 juin, le maire de Capestang, Pierre Polard, qui s’était incliné face à Stéphanie Galzy (RN) en 2022, a finalement annoncé, après un temps de réflexion, qu’il ne repartirait pas en campagne. Dans un communiqué, l’élu qui a quitté LFI pour rejoindre le mouvement de François Ruffin, explique son choix : « Passée la sidération dans laquelle nous a plongés l’annonce de la dissolution par le Président Macron, se pose une question : que faire pour éviter une majorité du RN à l’Assemblée nationale ? Le RN n’a aucune solution concrète pour les classes populaires. Alors que des négociations nationales sont toujours en cours à gauche, je regrette l’annonce prématurée de la candidature d’Aurélien Manenc. Mais, en responsabilité, je ne souhaite pas ajouter une division supplémentaire en me déclarant à mon tour. Malgré la légitimité que me confèrent les près de 20 000 voix recueillies au second tour de l’élection législative de juin 2022, je ne serai pas candidat. Je reste bien évidemment à la disposition de la gauche pour les combats futurs et la reconstruction à venir. »

Aurélien Manenc, le maire de Lunas, a en effet annoncé être candidat ce lundi, comme il l’a été en 2022, recueillant 15,7 % des voix au premier tour. Une candidature soutenue par le président du Département Kléber Mesquida.

"Ce n’est jamais dangereux de laisser parler la démocratie"

Enfin l’ancien député (2017-2022) Philippe Huppé, déjà candidat lui aussi en 2022 sous bannière "Ensemble pour la majorité présidentielle" (17,07 % des voix) décide de se relancer dans une campagne, investi cette fois par le Parti radical, "dont je préside la Fédération héraultaise depuis 10 ans", précise-t-il. "J’y ai réfléchi, ai tenté de joindre Aurélien Manenc, il ne me répondait pas. J’ai donc pris la décision d’y aller. Ma main reste tendue envers M. Manenc." Le risque de réitérer le scénario d’un éparpillement des voix semble donc présent sur cette circonscription. "Mais je vais porter une voix différente de la gauche, je veux porter les idées de mon parti politique, d’humanisme et de République. Ce n’est jamais dangereux de laisser parler la démocratie. Aux électeurs de faire un choix", justifie le candidat qui vit à Adissan et gère désormais une entreprise de conseils en faveur des artisans.

Tous seront donc face à la sortante Stéphanie Galzy. D’autres prétendants au fauteuil de député de la 5e circonscription de l’Hérault se déclareront-ils ? Réponse ce dimanche 16 juin au soir, date limite de dépôt des candidatures.

Je m’abonne pour lire la suite

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)