Législatives 2024 : un quatuor aiguise ses armes sur 7e circonscription

Législatives 2024 : un quatuor aiguise ses armes sur 7e circonscription

Jocelyne Gizardin (Divers droite), Daniel Pilaudeau (LO), Gabriel Blasco (PCF) et Aurélien Lopez-Liguori (RN) le disputeront la 7e circonscription. Midi Libre

Le député RN sortant Aurélien Lopez-Liguori sera face à trois candidats pour ces élections législatives anticipées sur la 7e circonscription de l’Hérault (Sète, Agde, Pèzenas). Gabriel Blasco (Nouveau Front populaire), Jocelyne Gizardin qui s’affirme "sans étiquette", soutenue par la majorité présidentielle et Daniel Pilaudeau pour Lutte Ouvrière (LO).

La liste des candidats pour le premier tour des législatives anticipées de 2024 sur la 7e circonscription sera beaucoup moins longue qu’il y a trois ans. Quatre têtes d’affiche au lieu de onze, le jeu sera donc peut-être plus lisible pour les électeurs. Au lendemain des européennes, Aurélien Lopez-Liguori n’avait pas fait mystère de vouloir porter de nouveau les couleurs du RN le 30 juin prochain.

L’ancien attaché parlementaire de 31 ans, grand gagnant du scrutin 2022 sur la 7e circonscription (Sète, Agde, Pézenas) avait réussi à percer, ce qu’il avait appelé lui-même en récupérant une terminologie féministe, "le plafond de verre", avec 59,19 % des voix (27 378 voix). Après avoir renvoyé, dès le premier tour, le député sortant de la majorité présidentielle Christophe Euzet à la troisième place, éliminé.

Vers une triangulaire

Cette fois, la Macronie a décidé de soutenir un autre candidat, une femme, Jocelyne Gizardin, élue de la majorité divers droite de Sète. Adjointe chargée de l’action sociale et de la santé sur Sète, elle se lance pour la première fois dans la course des législatives sans étiquette, soutenue par une union des droites Horizons, LR, Modem, Renaissance, Territoires de progrès ou encore UDI. Une alliance qui pesait aux alentours de 30 % au premier tour en 2022. De quoi présager une triangulaire. Face avec la gauche de Véronique Calueba en binôme avec un certain Gabriel Blasco aux départementales de 2021, elle avait été battue de 58 voix au second tour.

L’actuel conseiller départemental PCF et éducateur dans un IME, a été investi rapidement par le Nouveau Front populaire pour ces législatives anticipées. Déjà candidat en 2022 aux législatives, il avait devancé Aurélien Lopez-Liguori sur Sète de 12 voix au second tour. Enfin le dernier candidat à se relancer pour la troisième fois dans la bataille, Daniel Pilaudeau représentant Lutte Ouvrière. Son score avait été anecdotique, 0,72 % des voix au premier tour.

Je m’abonne pour lire la suite

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)