“Qu’est-ce que t’as à me regarder connard” : un conducteur invective sans le savoir des policiers de la Bac à Montpellier

"Qu’est-ce que t’as à me regarder connard" : un conducteur invective sans le savoir des policiers de la Bac à Montpellier

Les armes ont été retrouvées dans leur voiture. Midi Libre – Illustration G. L.

Lors de la fouille de la voiture, les policiers ont retrouvé deux couteaux et, surtout, un fusil à canon et crosse sciés.

Quand leurs regards se sont croisés, ce conducteur âgé de 22 ans, qui circulait au niveau de la place du 8-Mai-1945 à Montpellier, n’imaginait sans doute pas qu’il s’agissait de policiers de la brigade anticriminalité du commissariat central en patrouille, dans leur voiture banalisée.

Se sentant comme épié, il a alors invectivé l’un d’eux : "Qu’est-ce que t’as à me regarder connard ?". Mais au vu de la réaction des '"baqueux", il s’en est aussitôt mordu les doigts et a accéléré pour tenter de prendre la fuite.

Après avoir emprunté l’avenue de la Liberté, le boulevard Jacques-Fabre-de-Morlhon et la rue de l’Industrie où, accessoirement, il a grillé un feu rouge, le mis en cause a été bloqué dans le flux de la circulation du côté du rond-point de Prés d’Arènes.

La crosse d’un fusil dépassait d’un sac de sport

C’est en faisant le tour du véhicule que les forces de l’ordre ont aperçu la crosse d’un fusil dépassait d’un sac de sport posé aux pieds du passager, âgé lui de 20 ans. Les deux individus ont immédiatement été interpellés.

La fouille a permis de retrouver un couteau avec une lame de 20 cm sur le conducteur. Ainsi qu’un couteau de cuisine dans le vide-poche. L’arme a feu était, quant à elle, un fusil à crosse et canon sciés.

Convoqués devant la justice

Déjà connus des services de police, les deux ont expliqué qu’ils se rendaient à un concours de pétanque et qu’ils avaient acheté l’arme il y a peu. Quant à la lame de 20 cm, le conducteur a expliqué qu’il s’en servait pour des menus travaux de maçonnerie.

Remis en liberté, ils font tous les deux l’objet d’une convocation par reconnaissance préalable de culpabilité et devront s’expliquer sur la possession de ces diverses armes devant la justice dans les plus brefs délais.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)