Un (petit) pas de plus vers le futur hôpital commun de Millau et Saint-Affrique

Un (petit) pas de plus vers le futur hôpital commun de Millau et Saint-Affrique

L’intersyndicale de l’hôpital de Millau devrait, très prochainement, organiser une réunion publique. Midi Libre – A.DELBOUIS

D’ici la fin de ce mois d'avril sera signé un groupement de coopération sanitaire pour le bâtimentaire. "Chaque hôpital garde son conseil de surveillance et ses moyens médicaux" assure Emmanuelle Gazel, maire de Millau. 

e feuilleton du futur hôpital commun – et celui de la continuité des centres hospitaliers de Millau et Saint-Affrique – ne cesse de rebondir. Dernier épisode en date : la création d’un GCS (groupement de coopération sanitaire). "La structure va chapeauter les deux hôpitaux au niveau économique et sera probablement mise en place la semaine prochaine," déroule Henri Célié du Manifeste de défense des hôpitaux du Sud Aveyron. "L’organe de décision de cette structure sera composé des conseils de surveillance des deux hôpitaux." Lesquels conseils sont présidés par les maires des deux communes : Sébastien David (Saint-Affrique) et Emmanuelle Gazel (Millau).

"Chaque hôpital garde son conseil de surveillance et ses moyens médicaux"

Cette dernière confirme la constitution de ce GCS "pour la fin du mois d’avril. Ce sera un groupement de coopération sanitaire de moyens, une entité juridique pour porter le projet bâtimentaire du futur hôpital commun." Emmanuelle Gazel insiste bien sur le caractère supplémentaire de cette nouveauté. "Chaque hôpital garde son conseil de surveillance et ses moyens médicaux." En attendant, à Millau comme à Saint-Affrique, l’inquiétude le dispute à l’angoisse. Vendredi dernier une centaine de soignants s’étaient rassemblés sur le parvis de l’hôpital millavois. Avec des discours, notamment de l’intersyndicale (Sud santé et CGT), sur la possible fermeture, à terme, du laboratoire de biologie évoquée comme piste de réflexion par l’ARS Occitanie lors du Copil (comité de pilotage) du 2 mars.

Une réunion publique organisée à Millau par l'intersyndicale de l'hôpital

Interrogé par Midi Libre, Benoît Durand, directeur des hôpitaux de Millau et Saint-Affrique, annonçait des réponses sur ce sujet au nouveau Copil organisé ce lundi 8 avril au matin. "La communauté hospitalière les aura ensuite."
Reste que, ce mardi 9 avril, dans un communiqué de presse commun, l’intersyndicale de l’hôpital de Millau, s’est désolée "d’une absence de transparence des réunions du comité de pilotage de l’hôpital commun constitué de la préfecture, l’ARS (Agence régionale de santé, Ndlr), les maires, les présidents de CME (commissions médicales d’établissements, Ndlr) et la direction des hôpitaux de Millau et Saint-Affrique."

A lire aussi : "Stupeur, incompréhension" : les personnels soignants de l'hôpital de Millau inquiets du futur

"Nous avions sollicité la Maire de Millau et le directeur de l’hôpital afin de participer au Copil du 8 avril. Nous avons eu une fin de non-recevoir. Nous déplorons d’être toujours tenus à l’écart des décisions qui impactent le devenir de l’hôpital commun, des habitants du Sud Aveyron et des personnels hospitaliers." L’intersyndicale devrait, très prochainement, annoncer une date et un lieu pour une réunion publique millavoise. Ce rendez-vous fera écho à celui organisé au soir du 2 avril dernier à Saint-Affrique. Cinq cents personnes y avaient assisté.

A lire aussi : Futur hôpital commun de Millau et Saint-Affrique : un fragile équilibre financier à préserver

Je m’abonne pour lire la suite

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)