Une dizaine de militants anticorrida sont devant les arènes et encerclés par les policiers

Une dizaine de militants anticorrida sont devant les arènes et encerclés par les policiers

Les militants anticorrida ont été contrôlés par les policiers, devant les arènes. Midi Libre – C.R.

Encerclés par les forces de l’ordre, moins d’une dizaine d’opposants à la corrida sont, ce samedi 18 mai, devant les arènes où se déroule la course de 18 heures.

Ils n’ont crié, ni fait savoir publiquement leur opposition et dégoût de la corrida. Depuis, 17 h 45, ce samedi, moins d’une dizaine de militants anticorrida sont devant les arènes de Nîmes où se déroule la course de 18 heures à laquelle participent Sébastien Castella, Andrès Roca Rey et El Rafi.

Ces opposants et défenseurs des animaux sont encerclés par les forces de l’ordre.

Manifestation interdite

Par arrêté, le préfet du Gard, Jérôme Bonet a interdit tout rassemblement ou manifestation revendicative sur la voie publique et le domaine public routier, durant la Feria de Pentecôte, sur deux périmètres. Une mesure prise, selon le préfet, "pour éviter d’éventuels troubles à l’ordre public".

Sollicitée par Midi Libre, Nathalie Valentin, qui est présente sur les lieux, n’a pas souhaité répondre à nos questions.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)