Une matinée de pêche à la ligne dans la Soulondres pour les petits écoliers de Prosper-Gély

Une matinée de pêche à la ligne dans la Soulondres pour les petits écoliers de Prosper-Gély

Les poissons sortis de l’eau y sont retournés à l’issue d’une matinée ludique et instructive sous l’œil de Fabien le garde de la fédération. ML – ALAIN MENDEZ

Les deux classes de CM1-CM2 de l’école ont bouclé ce mardi 25 juin un cycle de trois interventions mené par les associations locales Œuvre d’eau et La Gauloise, pour sensibiliser à l’écosystème des rivières.

En clôture d’un cycle de trois interventions mené par Œuvre d’eau avec l’AAPPMA (association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques) La Gauloise, les élèves de deux classes de CM1-CM2 de Prosper-Gély ont passé leur matinée d’hier mardi à pêcher sur la Soulondres près de la Mégisserie.

Sensibilisation, pédagogie

"C’est un projet très sympa, mené en trois temps, sur trois mardis. On a de la chance." résume l’enseignante Amandine Savelli qui, comme sa collègue Laurence Chatelet et leurs élèves ont apprécié les interventions. "Nous avons d’abord attrapé des poissons avec une épuisette pour les observer, puis on a fait un test pour avoir le permis, racontent des écoliers. Ensuite il a fallu aller chercher du matériel, bambous, bouchons en liège, plombs, fil et hameçons pour préparer les lignes en classe." Avant, enfin, de pouvoir les mettre à l’eau avec la complicité des “grands” Olivier Manus (La Gauloise), Catherine Marzin (Œuvre d’eau) et Bastien Parayre, le garde de la fédération départementale de pêche et protection des milieux aquatiques venus distiller quelques conseils.

Une matinée de pêche à la ligne dans la Soulondres pour les petits écoliers de Prosper-Gély

Les enfants encadrés par des membres d’œuvre d’eau et de la Gauloise ont lancé leurs lignes dans l’eau de la Soulondres, entre la Mégisserie et le Pont de pierres. Midi Libre – DR

"C’est important de montrer aux jeunes qu’il peut y avoir des contrôles au bord de l’eau, que la pêche est réglementée, qu’il faut respecter le poisson et son environnement. Montrer que le garde peut aussi apporter des conseils, indique Bastien. Les enfants ont pu attraper des vairons, goujons, barbots et chevesne qui ont ensuite été relâchés dans la rivière pour les sensibiliser aussi à la nouvelle génération de pêcheurs qui font du no kill ..

Une matinée de pêche à la ligne dans la Soulondres pour les petits écoliers de Prosper-Gély

Comme Olivier, Catherine est venue en aide aux participants. ML – ALAIN MENDEZ

"L’an dernier nous avions fait juste une sortie pêche. Cette année, nous avons voulu aller plus loin pour montrer qu’on ne prélève pas juste la ressource. Mais que derrière il y a une rivière avec son état biologique son environnement, sa biodiversité, complète Anne-Laure Vigouroux la présidente d’Œuvre d’eau. Un travail de sensibilisation et de pédagogie avant de pouvoir jeter sa ligne à l’eau pour faire des futurs pêcheurs des citoyens avant tout, respectueux de la nature."

Œuvre d’eau participera au Big Jump dimanche 14 juillet en bord de Lergue, au jardin des Berges. Dès 11 h, atelier land art, pique-nique partagé avant de faire le grand saut dans l’eau de la rivière à 15 h. Je m’abonne pour lire la suite

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)