Sophie Caizergues expose et partage sa passion de la céramique à Saint-Affrique

Sophie Caizergues expose et partage sa passion de la céramique à Saint-Affrique

L’artiste présente ses céramiques à la médiathèque de Saint-Affrique. Midi libre – Marilyn Beaufour

La Saint-Affricaine expose ses créations en céramique et propose des ateliers pour tous.

Des nichoirs, des petits cochons, des Caracas ou encore des masques… Sophie Caizergues anime des ateliers de céramique pour enfants et adultes. L’exposition à la médiathèque intercommunale du Saint-Affricain Yves Courderc montre le résultat d’une année de ces ateliers, soit une centaine de pièces, jusqu’au 21 juin. Sophie Caizergues a créé son association, Creartive Association et s’est formée auprès de Sylvie Gravellard, céramiste à Saint-Maurice-de-Sorgues, avec qui elle partage le four. La céramiste sainte-affricaine précise : "C’est la deuxième année que j’anime des ateliers céramique à la Maison d’éducation populaire. Deux pour les adultes, le lundi de 16h à 18h, le mardi de 18h à 20h et un pour les 5-13 ans le mercredi de 15h à 17h." De plus, grâce aux tickets culture de la commune, les tarifs sont très avantageux. Tout est fourni, la terre, les outils et l’émail.

Un bien-être

Soit Sophie Caizergues propose des thèmes (le jardin (abreuvoirs et oiseaux), la coloquinte, les animaux à partir d’une boule creusée ou encore les masques), soit les personnes, enfants et adultes, arrivent à l’atelier avec leurs propres idées. "Ma volonté, à travers cette activité, est d’apporter un bien-être aux gens, bien sûr de faire émerger leurs capacités artistiques et de les reconnecter à la réalité via le côté tactile". Elle poursuit : "Les personnes se détendent, se posent. C’est vraiment cet état que je souhaite transmettre." Elle a entendu en septembre "je suis nulle, vous perdez votre temps avec moi…" puis quand l’objet est terminé "je n’en reviens pas d’avoir fait ça".

Deux types de cuisson

Sophie Caizergues propose deux types de cuisson, soit au four électrique, soit en utilisant la technique japonaise du raku. Cette dernière consiste à cuire la pièce émaillée à 980° dans un baquet en acier puis de la plonger dans une bassine remplie de copeaux de bois et fermée par un couvercle. Les copeaux s’enflamment, provoquant un choc thermique et l’éclatement de l’émail. Le carbone se faufile dans les craquelures et crée des traits noirs.

Terre de faïence

"J’utilise deux sortes de terres, la terre de grès pour les bols, les personnages… et la terre de faïence. Cette dernière est plus fine car elle contient moins de chamotte (minuscules cailloux). Elle se cuit à basse température et se décline dans une variété infinie de couleurs, rose, bleu, vert… Le bémol : elle supporte mal le gel."

Ateliers cet été

Des enfants ressentent des démangeaisons au bout des doigts ? C’est le moment ! Sophie Caizergues propose des ateliers pour enfants cet été tous les lundis de 10h à 12h et également des stages pour les adultes (dates à venir). En projet, des stages enfants et adultes ensemble (parents ou grands-parents). Au même endroit, à la Maison d’éducation populaire. Une belle transmission.

Exposition jusqu’au 21 juin : du mardi au vendredi de 11h à 18h, samedi de 10h à 15h. Fermée jeudi et dimanche. Le vernissage a lieu ce vendredi 14 juin à 18h. Pour les ateliers d’été, inscription en mairie. Renseignements : Sophie Caizergues, 06 89 16 12 91 et creartiveassociation@gmail.com.
 

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

(function(d,s){d.getElementById("licnt2061").src= "https://counter.yadro.ru/hit?t44.6;r"+escape(d.referrer)+ ((typeof(s)=="undefined")?"":";s"+s.width+"*"+s.height+"*"+ (s.colorDepth?s.colorDepth:s.pixelDepth))+";u"+escape(d.URL)+ ";h"+escape(d.title.substring(0,150))+";"+Math.random()}) (document,screen)